Le salut est dans le respect et le respect commence par le salut...

Le salut représente avant tout le respect... respect de soi, de son art, de ses proches (famille, amis, pratiquants), de ses ainés (Da-sifu, Sifu, Laosi,...), du Kwoon...

C'est aussi une marque de courtoisie et de politesse. En Occident, nous avons pour habitude de se saluer par une poignée de mains, ou en se faisant "la bise". En Asie, de par leur culture, les gens font preuve de plus de pudeur et se saluent par un signe de tête (inclinaison) ou par un signe de mains (une main ouverte vient recouvrir le poing fermé opposé). Et plus la personne a de l'importance dans la hiérarchie (martiale, familiale, professionnelle,...), plus on marque le salut.

Chaque style, chaque école possède son propre salut, et on peut trouver une grande variante de façon de saluer. Mais de manière générale, le salut s'effectue main gauche ouverte (Yin) recouvrant le poing droit (Yang) et symbolise ainsi l'union du Yin et du Yang, et la recherche de l'harmonie de ces deux natures opposées mais qui se complètent, qui interagissent ensemble pour maintenir l'équilibre dans l'espace, le corps et l'esprit.

Nous pouvons aussi retrouver un salut avec une influence religieuse: mains jointes, ou la paume droite verticale devant le torse et la paume gauche horizontale en dessous (Salut Shaolin).
Ce dernier salut fait référence à la persévérance d'un moine (Hou Guai) voulant devenir élève de Damo (moine bouddhiste indien, venu en pèlerinage en Chine, fondateur de l'école Chan, qui enseigna, lors de son voyage, des exercices de santé au moine de Shaolin, qui est à la source du style martial). Après avoir passer des semaines devant sa demeure en position du lotus, même sous la neige, et afin de répondre à l'exigence de Damo, qui disait l'accepter comme élève à condition que la neige tombante soit rouge, il finit par se taillader la main, son sang rougissant la neige. Ne pouvant utiliser sa main gauche pendant plusieurs semaines, il salua d'une main... depuis les moines saluent de cette manière pour rendre hommage à Hou Guai et à sa persévérance.

Dans notre pratique, le salut a aussi une représentation martiale.
En effet, lorsqu'un Maître rendait une visite de courtoisie à un autre Maître, quelle que soit la nature de leur relation amicale ou belliqueuse, le fait de se saluer sans approcher l'autre évitait ainsi toute possibilité d'agression, car même les mouvements les plus simples composant le salut peuvent devenir des mouvements amenant à une frappe, clefs, luxations, etc...

Dans l'historique de notre style, le Hung Gar est né dans un climat d'oppression et de violences, lorsque les Mandchous (Dynastie Qing) avaient renversé la dynastie Ming. 
Ce salut était un moyen de reconnaissance et d'appartenance à la rébellion, visant à rétablir les Ming: le poing fermé représente les forces positives et par extension le soleil (Yang), et la paume, les forces négatives, et par extension la lune (Yin). Dans l'écriture chinoise, les idéogrammes du soleil et de la lune accolés forme un idéogramme qui signifie  "Clarté" (Ming). Ce signe de mains qui représente l'idéogramme Ming, affichait donc son appartenance au mouvement révolutionnaire, qui visait à "Renverser les Qing et restaurer les Ming" (Fan Qing, Fu Ming).
Les mandchous ayant appris cela, établirent aussi un signe de ralliement en inversant le poing et la paume, qui donna l'idéogramme signifiant "Pureté" (Qing) et qui a été repris plus tard par certaines femmes voulant se différencier des hommes (le salut ayant un côté plus Yin de par sa signification)

De nos jours, on peut donc voir saluer indifféremment des deux manières, l'utilisation d'une arme pouvant aussi influencer la forme des mains employée. 

Qing Long Pai Fu Shot Yin: L'union du Dragon vert et du Tigre blanc

Le grand salut:

Appelé "Qing Long Pai Fu Shot Yin", l'union du Dragon vert et du Tigre blanc.

Il s'agit d'une allusion à un principe essentiel d'alchimie interne (Nei Dan - littéralement Cinabre interne) où il est dit que:
"Le Tigre Blanc est accroupi derrière le rocher et le Dragon Vert est dissimulé dans les nuages"

Le Tigre Blanc représente le trigramme Kan, l'Ouest, l'Occident, ce qui stabilise
Le Dragon Blanc représente le Trigramme Li, l'Est, l'Orient, ce qui mobilise.

Il s'agit de l'union harmonieuse des contraires que l'on retrouve dans "le Jeu des nuages et de la pluie" qui permet de préserver la vitalité et d'accroitre la santé.

Cela représente aussi en alchimie, l'union de la voie humide (Eau) et de la voie sèche (Feu), au sein d'une voie rapide (Eclair et Tonnerre). 


Le salut simple:

Appelé "Long Fu Shot Yin", Le Tigre et le Dragon rugissent ensemble.
Salut représentatif du style Hung Gar
ce site a été créé sur www.quomodo.com